Actualité littéraire

Fête en famille à Gravelbourg

Dans le cadre du congé provincial de la Fête de la famille le lundi 21 février, la pépite francophone des Prairies canadiennes a offert une multitude d’activités pour les grands et les petits.

Le Centre culturel Maillard avait des airs de fête en ce jour chômé. C’est l’Association communautaire fransaskoise de Gravelbourg (ACFG) qui a invité la communauté à son Festival d’hiver annuel avec, toute la journée, des activités intérieures et extérieures. 

Les -30 degrés Celsius en ressenti n’ont pas freiné les organisateurs ni les participants. « Ça fait du bien à tout le monde, spécialement aux enfants de se retrouver dans une activité communautaire », se réjouit Karine, mère de trois enfants et nouvellement établie dans la région de Gravelbourg. 

Une journée bien remplie

« Malgré le froid, on a réussi à avoir du monde, se félicite Maria Lepage, présidente de l’ACFG. C’est toujours difficile de prévoir combien de personnes il y aura. » Et d’ajouter : « Une année, nous avions eu 700 participants. »

La cinquantaine de participants a pu profiter d’une journée riche en émotions et en activités, avec du hockey de rue, du yoga, une pêche aux cadeaux, un bingo, de la tire sur la neige et la projection d’un film. Une cantine a aussi offert un vaste choix de mets sur l’heure du midi, au grand bonheur des festivaliers.

La tire sur la neige, moment fort attendu, était servie par André Moquin, personnalité bien connue de Gravelbourg. Puisque les érables à sucre ne sont pas présents en Saskatchewan, l’ACFG a fait venir le sirop d’érable directement depuis le Québec.

La Coopérative d’artisans de Gravelbourg, dont l’objectif est de soutenir une communauté d’artistes et de fabricants locaux, avait pour l’occasion invité la communauté à se joindre à une activité hors du commun : la construction de bâtiments en carton. 

L’activité, gratuite, a rassemblé plusieurs familles des environs. Erin, Hannah et Lacey, membres de la coopérative et organisatrices de l’événement, se sont réjouies de la participation : « C’est un événement que tout le monde peut apprécier malgré le froid. Il y a des gens qui ont construit des élévateurs à grains, ou encore une église, ça fait comme des petits villages miniatures. »

Imprimer
1525 Noter cet article:
Pas de note

L'Eau vive

Index- numéro 6

Index- numéro 6

No content

A problem occurred while loading content.

Previous Next